Si LOCARMOR m’était conté. Acte 3, la conquête de l’ouest.

Si LOCARMOR m’était conté. Acte 3, la conquête de l’ouest.

Fin des années 80. Sous l’impulsion de la nouvelle génération, incarnée par les deux fils des fondateurs, François, fils de Maurice Bouché, Yannick, fils de Georges Crenn, LOCARMOR s’implante à Lorient. Une nouvelle agence, en dehors du fief historique de Quimper, n’a rien d’anecdotique. Elle marque le premier pas vers une conquête de l’ouest. La petite entreprise familiale de location de matériels a bien l’intention d’occuper le terrain, le territoire qui l’a vu naître. La Bretagne. Avec une idée bien précise, une stratégie d’implantations guidée par la raison. Un maillage du territoire au service du client…

francois bouche yannick crenn locarmor conquete de l'ouest

LOCARMOR, la conquête de l’ouest

• Des agences LOCARMOR partout en Bretagne !

Pour réussir cette stratégie, les deux jeunes entrepreneurs doivent d’abord convaincre. Les arguments ne manquent pas. Le slogan « Toujours une agence LOCARMOR sur la route de vos chantiers ! » résume à lui seul la nécessité de réaliser un maillage géographique intelligent, réparti judicieusement sur l’ensemble de la Bretagne. Les fondateurs, d’abord prudents par rapport à un projet de développement aussi ambitieux, finissent par se laisser convaincre. Après Lorient, LOCARMOR continue son implantation dans le Morbihan. Ouverture des agences de Vannes et de Pontivy. Un vent nouveau souffle désormais sur l’entreprise.

• Nouveaux outils, nouvelles marques

Tout doit suivre, tel est le mot d’ordre à l’aube des années 90. L’accueil des agences, leur organisation sont optimisés. Objectif ? Plus de performance dans la relation client. Cette nouvelle organisation passe aussi par l’intégration de nouveaux outils informatiques. Yannick choisit Apple. Un choix atypique à l’époque ! Pourquoi Apple ? « J’avais subi IBM dans mes boulots précédents ! » explique Yannick en souriant. À partir de 1996, le développement s’accélère encore, nouvelles agences, nouveaux matériels. De nouvelles marques pour de nouveaux challenges, comme YANMAR et sa gamme de mini-pelles. LOCARMOR entre de plain-pied dans les années 2000.

• LOCARMOR tient le cap malgré la tempête

Un cap difficile que ce début de 21è siècle ! Les investissements lourds, conjugués à une activité économique qui tourne au ralenti, auront raison pour un temps du développement du groupe LOCARMOR. Pourtant en 2004, l’activité connaît une reprise sans précédent. Quatre années d’embellie vont suivre, quatre années pendant lesquelles LOCARMOR connaît un fort développement. En 2009, la redescente est brutale. « Une descente aux enfers ! » acquiesce Yannick Crenn. Les actionnaires se serrent les coudes. Rachat et regroupement d’actions, l’entreprise bretonne fait face et tient bon le cap, malgré la tempête.

• L’avenir n’attend pas

2013. Le fonds régional d’investissement Unexo rejoint le capital du groupe LOCARMOR, en soutien à son développement. Pour le groupe LOCARMOR, donc, l’avenir n’attend pas. C’est désormais un chiffre d’affaires de 40 millions d’euro, trois cent soixante-dix salariés et un montant d’investissement annuel de dix millions d’euro. Vingt-trois agences réparties sur les cinq départements bretons et leader breton en matière de location de matériels pour le BTP et l’industrie. Et l’avenir ? Yannick et François, comme souvent répondent d’une seule voix. Positif ! La décennie qui vient s’annonce passionnante.

• merci à Yannick Crenn et François Bouché pour le temps qu’ils nous ont accordé.

vous avez besoin de plus d’infos sur nos services de location de matériels, de vente et de réparation ? Contactez-nous en utilisant notre formulaire en ligne.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *